Panelatonic est une boisson énergétique naturelle composée de panela produite en Colombie

La panela était consommée quotidiennement par les cyclistes Colombiens du Tour de France des années 80, sous forme de cubes à fondre dans la bouche ou à diluer dans leur bouteille. Ce produit était regardé avec suspicion par les autres coureurs, à tel point qu’une rumeur se répandit dans le peloton en 1985, lorsque l’équipe colombienne arriva en tête des cols alpins.

Cette rumeur se propagea jusqu’aux journalistes qui interrogèrent le directeur adjoint de l’équipe, sur un soupçon de potion magique versée dans les bidons des coureurs Colombiens. Le directeur leur répondit que c’était de la panela et que ce n’était ni un stimulant, ni une aide alimentaire sophistiquée.

La panela est en réalité un sucre de canne non raffiné qui contient tous les minéraux nécessaires aux efforts de longue durée.

Presque aussi dure qu’une brique, la panela provient de la canne à sucre, qui pousse facilement sur les hautes terres chaudes de Colombie. Une fois récoltée, la canne à sucre est broyée entre des roues métalliques afin d’en recueillir le contenu aqueux des tiges. Ce jus est chauffé longuement jusqu’à la formation d’un sirop épais qui est transvasé dans des moules où il se durcit et devient la panela. Ce sont ces morceaux que les coureurs colombiens absorbaient lors des étapes montagneuses difficiles.

Sugar cane

Aujourd’hui conseillée par les diététiciens pour réaliser sa propre boisson énergétique, la panela provenant de nombreux pays, contient des teneurs en minéraux très variables en fonction des régions productrices. Face à de tels écarts, les sportifs réalisent bien souvent une boisson de qualité médiocre (manque d’isotonicité, teneurs en minéraux insuffisantes, mauvais goût).

C’est pour cette raison qu’Andina Sport a créé Panelatonic, à partir d’une panela sélectionnée avec la plus grande rigueur pour sa forte teneur en minéraux.